fruits rouges

Polyphénols : de vrais prodiges de la nature

mai 6, 2018
Blog

Ils donnent leur couleur aux fruits rouges et son goût au pamplemousse. Les polyphénols sont cette molécule du règne végétal, qui en même temps protège la plante des agressions (insectes, UV, champignons, maladies) et la rend attirante. Les oiseaux qui picorent un fruit en dispersent ainsi les graines.

Protection et reproduction, les polyphénols sont plus de 500 ! La quercétine est celui qui est présent dans l’ensemble du règne végétal : c’est aussi l’un des plus actifs. Les autres se divisent en grandes familles : les plus connues, les flavonoïdes et les tanins.

Dans quels aliments trouver les polyphénols ?

Vive les fruits rouges !

Avis aux amateurs, le raisin de cépage du pinot noir est, du reste, le fruit le plus riche en resvératrol !

Si tous les fruits et légumes contiennent de la quercétine, certains en contiennent plus que d’autres : ainsi le cassis, la myrtille sauvage, la pomme avec sa peau, l’oignon, les câpres, le piment jaune, le cacao en poudre et le brocoli.

Les fruits les plus riches en anthocyanine sont l’aubergine, la cerise, la myrtille, la groseille, la mûre et le raisin rouge.

Bienfaits : de puissants antioxydants

Les polyphénols sont des antioxydants : ils préviennent le vieillissement cellulaire que favorise le stress oxydatif dû à l’excès de radicaux libres dans l’organisme. Par ce rôle protecteur, ils sont anti-inflammatoires, préviennent de certaines formes de cancers, et protègent le système cardiovasculaire.

Les polyphénols bloquent les agents à l’origine de mutations génétiques nocives, prévenant ainsi la formation de tumeurs. Par ailleurs, ils freinent l’oxydation du mauvais cholestérol qui bouchent les artères. Son rôle est également avéré dans la prévention des maladies neurodégénératives.

En outre, le polyphénol est actif contre l’ostéoporose : les isoflavones du soja seraient bénéfiques pour freiner la fragilisation osseuse.

 

Un excellent rapport qualité/quantité

Vous avez remarqué ? Le polyphénol est présent dans l’ensemble du règne végétal, en particulier dans les délicieux fruits rouges, et dans les péchés mignons que sont le chocolat noir qui accompagne une tasse de café ou de thé.

Faire une cure de polyphénols n’est donc pas du tout sinistre. Si les fruits rouges sont saisonniers, le règne végétal offre une palette de choix à l’année. Sans oublier les thés vert et noir. Il y a vraiment l’embarras du choix !

Pas de dose minimale conseillée : néanmoins, une alimentation équilibrée permet d’absorber 1 mg de polyphénol par jour, soit dix fois plus que de vitamine C et 100 fois plus que de caroténoïdes et de vitamine E, autres antioxydants.

Un avantage d’autant plus important, que les vitamine C et E et les caroténoïdes sont sensibles à la lumière et à la cuisson, ce qui n’est pas le cas des polyphénols.

En somme, régalez-vous, vous n’en retirerez que des bénéfices.

 

Pour en savoir plus

Texte Pascala Marcaggi

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top
Aller à la barre d’outils